Winnie Mandela : Une destinée faite de challenges
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Gmail
  • Yahoo Mail

Écrit par Amy Dem

mai 2, 2021

On dit que derrière un grand homme, se cache une grande femme

Winnie Madikizela Mandela, surnommée « Mother of the Nation » est une figure puissante du continent africain. Epouse du célèbre homme politique Nelson Mandela, avec qui elle a été mariée de 1958 à 1996 (soit durant 38 ans), Winnie Mandela s’est faite connaitre à un jeune âge et est aujourd’hui reconnu pour les nombreux combats qu’elle a mené (racisme, apartheid, injustice sociale …).

Dès sa jeunesse, le destin de cette femme engagée à inexorablement été lié à celui de son pays. Elle a réussi l’exploit de mener de front des combats, dans différents pans de la sociétés (politique, économie, sociale… comme nous le développerons plus loin), à intensité égale.

Toutefois, le plus grand d’entre eux restera : la lutte pour la libération de son (ex) époux de l’époque, le très célèbre Madiba que nous ne présentons plus. Dans les années 90, elle sera mise en cause dans divers scandales, ce qui en fera à partir de là une figure controversée au sein même de la communauté noire. On lui reprochera notamment de s’être radicalisé et d’avoir un discours haineux anti-blanc. Elle sera traitée de passionaria par certains, et de personnalité corrompue par d’autres.

Cet article n’a pas pour vocation de s’épancher sur ces scandales, mais plutôt de mettre en lumière le parcours de cette héroïne. Une héroïne qui a su faire bouger les lignes de son pays, pas seulement en paroles, mais en actes.

Focus sur 2 faits marquants et indélébile de la vie de Winnie Mandela

 

1.Une jeune fille de la campagne, qui deviendra la première assistante sociale noire du pays

Winnie Mandela née en 1936 et grandit dans un village nommé Bizana (aujourd’hui localisé dans la province du Cap-Oriental). Assez timide et garçon manqué durant sa jeunesse, rien ne prédestinait la jeune Winnie à un tel destin. Dans les années -50, elle entreprendra des études pour devenir travailleuse sociale, à une époque ou rappelons-le, les noirs en général, homme ou femmes, avaient très peu de droits :  l’apartheid et la ségrégation raciale faisaient rage. Son diplôme obtenu avec brio, elle travailla à l’hôpital de Baragwanath, à Soweto.

En étant la première femme noire à obtenir un poste d’assistante sociale en Afrique du sud, elle est placée au rang d’étoile montante au sein de la communauté et marque dès l’ores l’histoire de son pays. Elle devient adulée, admirée et une source d’inspiration, d’espoir pour la jeunesse noire du pays.

Winnie Mandela, 11955, 1ere assistante sociale noire du pays
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Gmail
  • Yahoo Mail

Winnie Mandela, 11955, 1ere assistante sociale noire du pays

Sa rencontre puis son mariage en 1958 avec Nelson Mandela , à l’époque figure de proue de l’African National Congress (ANC)  la propulsera en première ligne de front dans l’activisme politique. Dès cet instant, elle s’engagera officiellement dans la guerre contre le régime d’apartheid, régime conceptualisé pour la première fois sur le territoire sud-africain en 1948.

 

2. Une femme militante, qui dédiera sa vie au combat politique

Juste après leurs union en 1958 et aux côtés de son époux (de 18 ans son ainé), la jeune Winnie, à l’époque âgée de 21 ans refusera très vite de perdre son identité. Madiba etait connu pour être très charismatique et animé d’un grand zèle pour le combat politique. Cela la poussera à s’affirmer d’autant plus dans ses idéaux et aussi dans le militantisme. La jeune fille timide qu’elle était a laissé place à une femme de conviction. Peu de temps après son mariage, elle réalisera que le combat politique occupe une place très importante dans la vie de son mari, et dans sa propre vie, au détriment d’une vie de famille « classique » telle que nous l’entendons.

Quelques années après son mariage, elle déclarera :

Pendant la courte période que j’ai passé avec lui (NDRL Nelson Mandela), je n’ai pas tardé à comprendre avec quelle rapidité j’allais perdre mon identité à cause de sa forte personnalité. Vous vous fondiez tout simplement en un appendice de Mandela, sans nom et sans individualité propres : vous étiez la femme de Mandela, l’enfant de Mandela, la nièce de Mandela… Se développer à l’ombre de sa gloire était le plus simple des cocons pour se protéger du public menaçant ou pour renforcer votre ego éteint. Je m’étais promis que ce ne serait pas mon cas.

6 ans seulement après leurs unions, soit en 1964, Nelson Mandela est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assorti de travaux forcés, laissant Winnie avec des fillettes à élever, seule. Madiba ne sortira de détention que 27 ans plus tard, en 1991. Après l’arrestation de son époux, la jeune femme sera dès lors assignée à résidence à son domicile, dans la ville de Bradford.

C’est dans les années -70 qu’elle devient réellement une figure de l’ANC, assurant la relève de Madiba. Son militantisme anti-apartheid prend une autre ampleur, et elle devient pour beaucoup de figures blanches de l’époque, la cible à abattre.

Winnie Mandela, 1985, femme de conviction
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Gmail
  • Yahoo Mail

Winnie Mandela, femme de conviction 20/10/1985. © Sunday Times.

A noter que durant cette periode particulièrement douloureuse de sa vie, Winnie Mandela a subi de nombreuses pressions de la part du gouvernement (menaces, intimidation ou encore incarcération). Sa plus longue incarcération a duré 17 mois, et a été faite sous le régime de la torture. Elle dira dans un de ses ouvrages que cette expérience extrêmement difficile l’a transformée à tout jamais.

 

3. Le mot de la fin

Nous finirons par une citation de la « Mother of the Nations », qui a déclaré dans une de ses allocutions :

Ensemble, main dans la main, avec nos allumettes et nos colliers, nous libérerons ce pays

Cela s’est accompli. Aujourd’hui en 2021, sur le papier, l’Afrique du sud n’est plus sous le joug de l’apartheid, grâce à des personnes telles que Winnie Mandela qui ont payé le prix, un prix extrêmement lourd chargé de sacrifices. Elle nous a quitté en 2018 à l’âge de 81, et la rédaction d’African Heroes tenait à lui rendre hommage au travers de cet article.

On dit que « ce qui est fait n’est plus à faire ».Dans le cadre de l’émancipation du continent africain, cela fonctionne, à condition que la relève, la jeunesse, continue le combat que certaines personnes ont débuté. En 2021, le combat à plusieurs facettes : Combat pour l’éducation, pour la conscientisation, ou encore pour l’excellence…

 

SOURCES :
  • https://www.nofi.media/2018/04/winnie-mandela-vie-combat-images/51057
  • https://www.sowetanlive.co.za/opinion/columnists/2018-04-12-what-i-as-young-black-female-learned-from-winnie-madikizela-mandela/
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Winnie_Mandela
  • Une part de mon âme, Winnie Mandela, 1984

Restez connecté et ne manquez aucune de nos nouvelles publications

Nouveau Projet

on vient de lancer un nouveAU PROJET !!!

Ça s’appelle « Ifowoso » qui signifie en langue Yoruba « Travaillons ensemble » et a pour slogan « La Plateforme N*1 des créateurs Afro »